Autoformation en français

Au Québec, le ministère de l'immigration propose des modules de francisation développés sous ChainEdit. Une collaboration entre le Cégep de Matane, qui avait en charge la production de deux modules de 30h, a amené le Suptice à exporter à l'international la chaine éditoriale ChainEdit.

Cégep de Matane

Commande / Contexte

Le ministère de l'immigration et des communautés culturelles du Québec a mandaté le Cégep de Matane pour réaliser des capsules d'autoformation en ligne pour des cours de francisation. Les deux capsules de 30h avaient pour thématiques "le génie et les sciences appliquées" d'une part, et "l'administration, droit et affaires" d'autre part.

Le Cégep devait trouver une solution logiciel adaptée à un cahier des charges contraint par différentes exigences, notamment en termes d'accessibilité. Il a contacté en ce sens différents éditeurs de logiciels, dont le Suptice de l'université de Rennes 1, qu'il a finalement retenu pour fournir le logiciel de développement de ses capsules de formation en ligne. 

L'équipe de ChainEdit est intervenue dans l'adaptation de la charte graphique, l'adaptation des modules générés à la plateforme spécifique du ministère, la formation à distance des partenaires pour les rendre autonôme, et a assuré une assistance auprès des utilisateurs du Cégep.

Usage d'une chaine éditoriale pour des modules d'autoformation à la francisation